mui ne

Deserts, canyon et crustacés 


On y est ! Depuis le début du voyage, nous pensions à Mui Né. Une envie de nouveaux paysages, à ajouter à la longue liste de tous ceux qu'on a pu voir depuis notre départ sur les routes vietnamiennes. Parce qu'à Mui Né, il y a ... le désert ! Et qu'aucun de nous deux n'en a jamais vu avant, de désert ! Alors on a hâte. Donc nous voilà, sur notre p'tite bécane, tout contents d'arriver ! Mais quelqu'un semblait nous attendre comme le messie ...

LE POLICIER QUI VO(U)LAIT DES SOUS

C'était pourtant pas faute d'être prévenus. Nos copains "Les Gros Sacs", rencontrés à Hoi An, qui étaient passés par là avant nous, nous avaient pourtant bien raconté l'étrange manège qui se déroulait à Mui Né. Mais malgré ça, on a rien pu faire. Soit disant qu'on roulait en excès de vitesse ... On a du mal à y croire, vu l'engin sur lequel on se déplace. Mais bon. Parait que y'a une photo pour preuve ! (Dont on a jamais vu la couleur). Petit retour en arrière. 

 

Nous arrivons donc à l'entrée de la ville, tout heureux d'avoir aperçu au loin, les premières dunes de sable blanc. C'est la fin de la journée, le soleil commence à se coucher, il fait chaud. Sur le bord de la route, on nous fait de grands signes. Mais rien à voir avec les signes amicaux auxquels on a droit habituellement lorsqu'on traverse des villages. Non là, ces signes sont accompagnés de coups de sifflets et de brandissements de matraques dans tous les sens. Et puis les mecs sont habillés en verre, avec des casquettes ... C'est quoi ce style ? Mais attends ! Se sont les policiers ! Nous on est pas dupes, hé ! Hé ! Si vous pensez qu'on va s'arrêter pour se faire ponctionner notre fric jusqu'à l'os, c'est bien mal nous connaitre les gars ! Malins comme on est, on continue sur notre lancée, sans les calculer. Mais c'était sans compter sur la motivation sans faille de l'escadron mobile, composé d'un seul brave homme, qui, ni une ni deux sauta sur sa moto et se lança à notre poursuite ! Bon là, il a bien fallut se rendre à l'évidence qu'à deux sur notre "Baguerra", on ne risquait pas de les semer. Mais on a essayé de faire les malins : " Je ne comprends pas ! Je ne parle par Anglais, ni Vietnamien ! Désolé ! Qu'est ce que tu veux ? " Le flic, agacé, nous fait signe de le suivre, on fait mine de ne rien comprendre. Il s'approche de Reshad et commence à le pousser pour lui faire comprendre de descendre de la moto. Même pas en rêve ! Le flic veut immobiliser le véhicule ! What ? Notre bébé ? Te le laisser ? Jamais de la vie ! " Suivez moi au poste alors."

 

Et là, tu sens que leur truc est bien rodé quand ils te sortent un porte document, avec les règles et le montant des amendes ... dans toutes les langues ! Donc nous sommes condamnés à laisser la moto sur place pendant 7 jours. Heureusement, nous avons un permis de conduire international qui nous sauve. Mais qui ne nous évite pas l'amende "officielle" d'un million de Dong vietnamien (environ 40€). Si on refuse de payer, il garde le permis pendant un mois. Inenvisageable évidemment. Donc on négocie car 40€ c'est énorme pour nous ! (C'est en gros notre budget quotidien ou, pour vous donner une idée, la valeur de 4 nuits, ou de plus de 10 repas au Vietnam). Finalement, après maintes négociations (Oui, ici, on négocie avec la police), on se sépare de 20€ avec la sensation fortement désagréable de s'être faits, finalement, ponctionner jusqu'à l'os ... Allez, va t'acheter des bières mon gars ! On laissera donc à regret, la moto au parking pendant notre séjour à Mui Né, car on a pas un centime de plus à leur donner !


Quoi voir et quoi faire à Mui Né ?

 

Comme le suggère le titre de cet article ("Déserts, canyon et crustacés"), il y a 3 choses à voir dans cette ville. Non, en réalité 4. Les "tours organisés",  c'est pas notre truc habituellement. Vous savez, on aime pas trop se sentir comme des moutons, mais là, sans Baguerra, on avait pas vraiment le choix. On a donc décidé de réserver un tour avec Mui Né Go, directement à la réception de notre homestay. Pour 5$ par personne, le tour en Jeep consiste à visiter les 4 lieux touristiques de la ville. On s'est donc levés ... à 3h30 du matin ! 

Etapes n°1 et 2 : Le(s) Désert(s)

Il y a deux déserts bien distincts à Mui Né. Celui de sable blanc, et celui de sable orange. A 4h30, la Jeep vient nous chercher, direction le désert de sable blanc, pour assister au levé du soleil. Beau programme ! Depuis le centre ville, il faut environ 1h pour atteindre les dunes en voiture. Arrivés sur place, nous avons une heure de libre pour profiter "tranquillement" de ces étendues de sable. Tranquillement ? C'était sans compter sur les allées et venues des quad, transportant des touristes (flemmards), jusqu'en haut de la plus haute dune. Dommage qu'ils n'aient pas pensé à investir dans des quad électriques ! L'endroit te donne envie d'écouter le silence, et d'attendre la venue du soleil. Ce qu'on a quand même réussi à faire, en admirant cette étendue de sable tout autour de nous, en observant un genre de mille pattes géant qui semblait perdu, seul au milieu du désert, en s'interrogeant sur la présence de ce lac dans ce désert, en s'essayant au surf sur un morceau de luge en plastique trouvé en bas d'une dune. On a pas du tout réussi et à part remplir nos shorts de sable, on a bien rigolé ! Ensuite, nous partons au second désert, pour en prendre à nouveau plein les yeux ! Mais avant ça, nous avons droit au spectacle féérique des touristes chinoises qui se photographient toujours dans des pauses farfelues ! On adore !


Etape n°3 : Le village des pécheurs

La Jeep nous arrête sur le bord de la route et nous pouvons voir, en contre bas, la plage sur laquelle s'activent des centaines de petites mains. Des familles travaillent : Ventes de poissons et coquillages, lancés de filets, nettoyage et tri des crustacés. Une bonne odeur de poisson s'en dégage, et nous décidons de descendre les voir de plus prêt.

Etape n°4 : Red Canyon (Fairy Stream)

On ne savait pas tellement à quoi s'attendre et on a été agréablement surpris ! A l'arrivée, on te dit  " Les chaussures sont interdites !" Mais, heu, on va pas faire une balade ? Si, mais pieds nus ! C'est une balade les pieds dans l'eau ! Et tout doucement, on s'enfonce dans un genre de canyon. Le tableau qui se dessine sous nos yeux est surprenant et on apprécie vraiment d'être ici : le bleu du ciel, le rouge du sable qui se mélange parfois au blanc, et le vert de la végétation. Nous marchons environ 40 minutes dans cet endroit qui nous rappelle un peu, les tsing de Madagascar, l'eau en plus ! Superbe décor ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

En ce moment, nous sommes par ici :


Suivez-nous ici aussi !