les auberges de jeunesse

NOTRE (MAUVAISE) EXPERIENCE


Loin de nous l'idée de paraître aigris ou râleurs, ou encore de passer pour des européens "prout prout" en mal de leur petit confort, mais il faut qu'on vous révèle les mystères des auberges de jeunesse (et donc des dortoirs). 

 

Au départ, nous évitions soigneusement de réserver ce type d'hébergement parce qu'on s'était dit que ce n'était pas un endroit idéal pour un couple, du fait que les dortoirs sont constitués de lits simples et parfois il ne s'agit que de dortoirs féminin et/ou masculin. Donc l'un de nous aurez du soit se travestir soit rester sur le carreau. Ce qui, vous en conviendrez, n'était pas envisageable. Donc on s'en passe très bien ... jusqu'à notre arrivée à George Town ou nous sommes tombés sur le concept des "capsules".  Intrigués on a réservé pour une nuit. 

NOOB HOTEL à PENANG en Malaisie
NOOB HOTEL à PENANG en Malaisie

C'est quoi les capsules ? Voila comment se présente l'endroit.

 

L'avantage : Tu as ton petit coin d'intimité, fermé par un rideau et si tu es en couple tu as un espace avec matelas double. 

 

Tu fais des rencontres car les espaces "de vie" sont communs : cuisine, salle de bains (bon évidemment c'est pas dans la douche que tu fais des rencontres ! Enfin pas nous en tout cas ...) et quand je dis douche commune c'est pas une grande douche où tout le monde se savonne mutuellement hein ! C'est plusieurs cabines individuelles bien séparées chacune par des murs. Mais c'est pas privatif si tu préfères. Bref t'as compris ! Sinon t'iras tester et tu verras ! 

 

Donc pour en revenir à notre sujet principal, il faut avouer qu'on a plutôt aimé ce concept. 

 

Mais quelle naïveté de croire que se serait partout pareil ! 

 

On comprendra plus tard qu'on a eu de la chance pour cette première fois car nos colocataires étaient parfaits ! Et dans ce genre d'endroit, parfait signifie SI-LEN-CIEUX ! 

 

 

Par la suite on a renouvelé l'expérience à Bangkok, puis à Hanoi. Et là, on a pas fermé l'œil ... 

 

Entre le voisin qui ronfle, les filles du lit en dessous qui font leur bagage à 2h du matin, la lumière allumée, les néerlandais qui rentrent bourrés à pas d'heure et qui se croient seuls au monde ... on a plusieurs fois eu des envies de meurtre. Mais il faut croire qu'on est un peu mazo, parce qu'on a repris un lit dans un dortoir, à Hanoï. On s'est dit que c'était juste pas de chance à Bangkok. Cette fois, c'était un vrai dortoir. Comme celui que tu connais quand tu es petit, en colo, avec les lits superposés et tout! On avait quand même un lit double. Et cette fois ci, c'était les bruits de chips du coloc du dessous, qui mâchait bruyamment et qui buvait goulûment à 4h du matin. Vous allez me trouver tatillonne, des bruits de bouche c'est pas si horrible ... à ouais ? Ben pour nous avoir réveillé tout les deux, c'est que vraiment, c'était plutôt bruyant . Ensuite, quand monsieur a fini de manger, tu te rendors. A 6h, un réveil sonne. Encore et encore, et personne ne semble bouger. BON. Il se coupe finalement. Tu replonges dans ton sommeil, mais le gars de la réception entre dans la chambre en criant : "Where is Patrick ? Where is Patrick ? " (Il n'y avait visiblement PAS de Patrick dans notre chambre puisque personne n'a bougé ...)

 

Non mais là, en y repensant j'en rigole. Mais je vous jure qu'à ce moment là, j'avais envie de pleurer (de nerf !) et de lui lancer mon oreiller dans la figure ! 

 

Ajouter à ça, le bordel que peuvent laisser deux mecs qui voyagent seuls, se croyant dans leur chambre d'ados et imaginant sans doute que leur maman allait passer par là pour nettoyer ... ( boîte de chips, la fameuse, je n'avais donc pas rêver cette nuit, les chaussettes qui traînent par terre, les sacs à dos en plein milieu ...) Bref, ils n'avaient pas compris le principe du dortoir (Tiens ! La correction automatique m'a proposé "dépotoir" à la place de "dortoir". Simple hasard ? Je ne crois pas).

 

Vous pensez qu'on est difficiles ? Qu'on en demande trop ? Non mais dites nous, on est peut être trop fatigués pour être objectifs ^^

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

En ce moment, nous sommes par ici :


Suivez-nous ici aussi !